(Seulement) trois bonnes raisons d’aller à la Fondation Louis Vuitton

Source : Catherine Nowak

Ah la fameuse Fondation de Bernard Arnault en fait rêver plus d’un(e) ! Cela fait déjà depuis un moment que je voulais y mettre les pieds mais pas le temps… Fin janvier, un samedi sous la pluie, je m’y suis rendue. Il faut savoir une chose avant d’y aller : si vous ne voulez pas faire la queue pendant une heure, mieux vaut acheter sa place sur internet, quelques jours avant. Car oui, la Fondation Louis Vuitton ne cesse d’accueillir des visiteurs : plus de 400 000 visiteurs depuis l’inauguration.  Cet endroit dont tout le monde parle, a suscité ma curiosité. D’une part, le bâtiment conçu par Frank Gehry  est incroyable, et d’autre part, consacrer une demi-journée à se cultiver change un peu du shopping. Quelle que soit la saison, on y trouve des collections permanentes, des expositions temporaires, mais aussi des concerts.

En ressortant de la Fondation, je ne savais pas quoi en penser. Après réflexion, je me suis fait ma propre opinion, et vous le partage. Voici mes trois bonnes raisons pour y aller. Oui seulement trois, j’en ai pas trouvé plus… et pour le coup, j’en suis ressortie un peu déçue.

Pour ces centaines de mètres carrés d’espaces blancs

Un vrai labyrinthe cette fondation. Plus de 11 000 m2 d’espaces blancs et de hauts plafonds qui m’a laissés sans voix. On prend beaucoup de plaisir à se balader à l’intérieur de cet « Iceberg » propice à la réflexion et la sérénité. Malgré les nombreux visiteurs à l’intérieur de la Fondation, le calme prend le dessus, et on apprécie vraiment les différentes visites. Frank Gehry nous invite à se promener de l’intérieur à l’extérieur du bâtiment, et vice-versa. A partir du deuxième étage jusqu’au quatrième, on découvre plusieurs vues sur la capitale : d’un côté la Tour Eiffel et de l’autre les bâtiments de La Défense. Par mauvais temps, on n’y voit pas grand-chose à vrai dire… Je pense que j’y reviendrai, quand le temps sera au rendez-vous, rien que pour les promenades et jolies vues qu’offre la terrasse. J’ai eu un autre coup de cœur : la cascade en escalier dans lequel le bâtiment se reflète, en écho à la Grande Cascade du bois de Boulogne.

Source : Catherine Nowak

source : Catherine Nowak

Source : Catherine Nowak

 

Pour l’exposition Frank Gehry

C’est la première exposition que j’ai faite en entrant dans le bâtiment. Logique car elle permet de comprendre le travail de conception que l’architecte Frank Gehry a entrepris. Une véritable immersion dans la genèse du projet, très bien expliqué : maquettes, croquis, dessins, vidéos, tout y est pour présenter l’ensemble du travail de l’architecte. Les espaces extérieurs jusqu’à la volumétrie des voiles de verre, c’est à ce moment-là que l’on prend conscience du temps de réflexion et de travail qu’il a fallu pour imaginer et construire la Fondation Louis Vuitton. Eclairées sur fond noir, les œuvres semblent flotter dans une atmosphère où le calme continue à régner. Une très belle exposition, idéale pour comprendre la suite de la visite du bâtiment, de l’intérieur à l’extérieur, en passant par les hauts plafonds et les couloirs immaculés de différentes nuances de blancs. Foncez-y, c’est jusqu’au 16 mars.

Source : Catherine Nowak

Source : Catherine Nowak

Pour l’exposition d’Olafur Eliasson, Contact

Des expositions à la Fondation Louis Vuitton, il y en a. Pour la plupart d’entre elles, je n’ai pas du tout accroché. Trop sophistiquées, voir glauques, une forme d’art qui m’échappe. En revanche, il y a une exposition qui m’a vraiment séduite, celle de l’artiste danois Olafur Eliasson, qui s’intitule Contact. Plus qu’une exposition, une expérience même ! L’artiste joue avec l’ombre et la lumière tout en créant un jeu de reflets grâce au miroir installé dans la pièce. On se sent à la fois perdu et envahit dans cet espace où l’artiste n’hésite pas à jouer avec nos sens.

C’est en sortant à l’extérieur de la Fondation, dans les douves du bâtiment que l’on tombe face à une longue allée de miroirs et de panneaux jaunes, sur lesquels l’architecture de Frank Gehry se reflète. C’est dans ces 43 colonnes de miroirs et de verre jaune, que les visiteurs se découvrent une vocation de photographe. Dépêchez-vous, c’est jusqu’au 23 février !

Source :Catherine Nowak

Certains sont déçus par la Fondation Louis Vuitton. La plupart des expositions ne m’ont pas séduites, simple avis personnel. En revanche, le bâtiment en lui-même en jette ! A partir du 1er avril, la Fondation présente sa première grande exposition réunissant les plus grandes œuvres de l’art moderne ( Matisse, Kupka, Delaunay, Giacometti…) Une bonne occasion pour (enfin) y aller ?

Source : Catherine Nowak

 

Informations pratiques

Fondation Louis Vuitton  
8 avenue du Mahatma Gandhi
75 116 Paris

10 euros (tarif réduit), 14 euros (tarif normal), 32 euros (tarif famille), 5 euros (tarif réduit) 
Plus d’information sur le site de la Fondation

2 Comments

  1. Très bel article,
    Je suis d’accord avec toi je n’ai pas été plus séduit que ça.
    Tu résumes tous de façon très efficace
    Et les beaux éléments sont bien mis en avant.
    Belle écriture

Laisser un commentaire